La révolution annoncée…

Running Heroes…un site internet créé il y a quelques années au début de la vague du passage du jogging au running…Le principe : tu cours (maintenant tu peux même pédaler) tu gagnes des points que tu peux échanger contre des réductions, des dossards…

La communauté grandissant, par la suite des challenges ont été créé : il faut courir x km entre deux dates et espérer gagner au tirage au sort…bon on va être honnête : j’ai jamais gagné au tirage au sort lol mais j’ai déjà eu un dossard pour le semi de Porto Veccio 2015 (où je n’ai pas pu aller : merci patron!!!) et un dossard pour l’Utcam 2016 où j’ai lâché l’affaire au milieu de la seconde nuit…je commence à me dire que ce site me porte la poisse, mais bon passons.

Pour se diversifier, la société va lancer son propre magazine en collaboration avec So Press…ouais ok, encore un magazine de plus, comme si on en avait pas déjà assez en rayon…non mais franchement c’est vrai, j’ai l’impression qu’en 5 ans nous sommes passés d’un désert journalistique aux embouteillages du periph parisien un vendredi soir de départ en vacances…des catalogues de pub pour des produits plus ou moins utiles entrecoupés d’articles plus ou moins intéressants ou pire de plans d’entraînement bidons du genre « comment faire sub 3:30 au marathon de Paris »…
Comme je suis une personne incontournable dans le milieu du running, j’ai reçu mon invitation pour le lancement de ce nouveau magazine…ah bah non…en fait j’ai jamais reçu de mail d’invitation…merde les gars, plus de 13000 points sur votre site et même pas une invitation…pfff…heureusement que je suis une raclure…et que miracle de l’informatique le même e-mail d’invitation permet de s’inscrire plusieurs fois sur la liste des invités …. aAprès coup, c’était « open bar » ce vernissage, pas besoin de montrer « pattes blanches », ni même d’ouvrir nos sacs, « nous on est des rebelles », vigipirate on s’en tape…
img_3602
Mercredi 7 septembre 2016 19h…voilà on attend devant l’entrée d’une brasserie parisienne… »esprit start-up » donc à la bourre…20 minutes…pas grave on attend, et je commence à me dire que j’ai pas bien lu le mail…car apparemment il y a un « dress code » et moi je suis plus proche du « aller accueillir des potes à l’arrivée d’une course » que du style « je vais manger des petits fours à un mariage »…enfin bon pas grave je suis habitué à être à côté de la plaque…
Donc on attend devant une brasserie, il n’y a que moi que cela fait tiquer?!? J’ai rien contre l’eau houblonnée fermentée…mais c’est moi ou c’est anachronique ? Genre la semaine de l’Utmb, aux événements Compressport tu termines dans un petit restau bio et là à Paris tu commences dans une brasserie… »esprit trail » Vs « esprit bitume »?!?
Mais en attendant, je vais en profiter et je monte directement au second étage et bien entendu en ma qualité de poivrot du running je vais direct au comptoir me faire servir une petite mousse…
Sur la gauche, une belle banquette me fait de l’œil…je succombe au charme de son assise…avec en main le premier numéro…je vais pouvoir calmement le feuilleter en dégustant ma petite blonde au calme de ma bulle mentale au milieu d’une salle surchauffée par des blogueuses à la recherche du post parfait…
img_3632
Alors ce magazine? La star de la soirée qui doit révolutionner le monde de la course à pied  : c’est un gros bébé, grand format, gros grammage, impression soignée… Running Heroes Society…euh c’est pas un peu long comme nom?
Et dans le contenu… déjà au miracle il y a pas de plan d’entrainement…alleluia…bon par contre dès la page 17, voilà pas que je tombe sur une double page sur les « produits énergétiques » du moment…et merdeee, c’est dommage cela commençait bien.
Quoi que, la rubrique « Comment reconnaître…un runner débutant » m’a déconcerté…en particulier les 72 bpm…le mec il marche ou il court finalement j’ai pas bien compris?
Heureusement Futurama avec « A quoi ressemblera une chaussure de running en 2050? » rattrape un peu, même si c’est bien trop court…
Après en vrac c’est:
  • des conseils à ne pas suivre pour tricher sur marathon
  • des témoignages de gens qui courent tard le soir mais aussi des lève-tôt (vivement le second numéro pour avoir des témoignages de CSP+ parisiens qui courent à la pause déjeuner)
  • une interview de la légende marocain à la retraite, Hicham El Guerrouj (mais on évite les sujets qui fâchent comme le dopage…)
  • la marche en arrière (pourquoi pas, je m’achète des rétros et je m’y mets!)
  • un portrait d’Arthur Lydiard (ah enfin je vais apprendre un truc!!!)
  • une « enquête » sans intérêt sur le jogging de Villepin aux universités d’été de l’UMP en 2005 (la vache, elle doit être poussée l’enquête pour sortir 11 ans après l’événement…ah bah non…)
  • encore un portrait, celui du père spirituel d’Alexis Valtat (cf Marathon de Paris 2016), André Charondière aka Dédé la Chaudière (j’avoue je ne le connaissais pas lui…le seul Dédé que je connais c’est la saumure, le pote de soirée de DSK…)
  • ah oui et l’article que je préfère c’est tout de même celui sur le caca de l’effort et le vomi de la fin d’effort lol…enfin un sujet qui me parle (#teamMicrolax)
  • un article sur le cross du Figaro…ah le cross, une discipline qui essaye de tirer son épingle de la révolution running…bon c’est pas gagné, mais déjà il parait que le cross du Figaro revient en fin d’année, c’est déjà cela…
  • un reportage sur la fameuse course de 5000 km autour d’un pâté de maison dans le Queen (NYC) des membres d’une secte…
  • Ah oui et le témoignage d’un écrivain que je ne connais pas qui parle de son cheminement pour terminer son premier marathon…enfin bon, son premier 42km et des bananes car pour moi faire un marathon c’est avec un dossard, un truc officiel quoi…qu’est ce que je suis psychorigide des fois…
Et niveau chiffres alors? 9,90€ pour 130 pages et cela tout les 6 mois…plutôt original comme périodicité mais pourquoi pas, il doivent avoir étudié le truc…
On dit que le monde est petit, alors même si depuis quelques années, il a connu une forte croissance, imagine la taille du monde du running…ce lancement c’est donc aussi l’occasion de croiser des têtes connues pour discuter de nos dernières courses et des prochaines mais aussi heureusement d’en rencontrer de nouvelles…
img_3610Je ne sais pas si c’est les 4 bières enquillées ou l’absence d’aération mais il commence à faire encore plus chaud qu’à Chamonix une semaine d’UTMB…sauvé, on nous demande de nous diriger au premier étage pour le petit speech des responsables de Running heroes et de So Press…bon comme souvent avec ce genre de discours ce qui est important c’est la forme et non le fond car même si on nous promet un numéro 2 encore mieux mais moins bien que le numéro 3 et ainsi de suite jusqu’au numéro 17 (quid après…) je ne suis pas certain qu’ils vont enregistrer beaucoup d’abonnements à vie ce soir…franchement claquer 200 € sur des promesses, il faut être sacrément optimiste…
Et donc sur la forme : sympathique, dynamique, tout ce que nous sommes en droit d’attendre d’un magazine de running finalement…
Mais la surprise du chef, la cerise sur le gâteau…enfin pour moi, c’est la présence de Kathrine Switzer…je savais qu’elle était sur Paris pour l’avoir vu passer dans mon fil d’actualité Facebook en sa qualité de marraine de la « cash machine du running parisien »…euh pardon de la Parisienne qui a lieu ce week-end…
img_3619
Alors je suis encore passé en mode « groupie »…à échanger deux trois mots pour la féliciter et la remercier d’avoir été le porte-flamme de cette volonté de faire de notre sport, une discipline à part : un sport mixte, tous ensemble derrière la même ligne de départ et pour faire le même parcours…Et franchement, il y a pas dire, elle est super sympa…
Une fois la pause selfie terminée, il est déjà l’heure de prendre un dernier demi et manger quelques petits fours dans l’obscurité mettant en valeur des photos de l’expo « Running naked » (de Louis CANADA).
2016-09-14_215850
Non mais attends, ils sont fait comment les finlandais…j’ai rien contre courir tout nu, enfin en été, surtout en Scandinavie, mais c’est pas gênant d’avoir le « service 3 pièces » qui se trimbale de droite à gauche quand tu cours?!? Bon l’année prochaine je pars en vacances au Cap d’Agde pour étudier la question!!!!
La chope est vide, il est temps de rentrer faire dodo…encore une bonne journée se termine dans le monde de la course à pied. Je souhaite une longue vie à Running Heroes Society, en espérant qu’il ne tombe jamais dans la facilité des plans d’entraînements et des publi-reportages cachés pour le dernier produit devant te permettre de terminer un marathon après 3 mois de cap…C’est pas certain qu’il rejoigne les deux seuls journaux de running que j’achète régulièrement (Zatopek et Sport et Vie, pour ne pas les nommer)…mais au pire je parcourrai avec curiosité le second numéro dans le rayon presse d’Auchan.
Pour le côté révolutionnaire de ce nouveau magazine… il n’est pas conformiste, c’est déjà cela…après il me laisse un petit goût de « déjà vu » ou de « oui et ensuite? » comme l’avait fait le film « Free to run » en début d’année…putain de merde… je suis un vieux con!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s