« Mais pourquoi dimanche dernier sur le Marathon de Tartanpion les 2 églises ma montre GPS me donne 43,01 km? »

2015-10-14_134641

Avec la généralisation des montres GPS dans le monde de la course à pied, c’est le sujet de discussion à l’arrivée après avoir avalé la bouteille d’eau et la banane du ravitaillement final : « Et toi tu as quelle distance? » « Normalement, j’ai battu mon PR sur 10 km, mais comme le parcours fait 10,4 km sur ma montre…pfff je suis dégoutté des organisateurs, même pas capable de bien mesurer la distance!!! ».

Alors bon je sais que pour reconnaître un « français » à l’étranger, il y a deux signes qui ne trompent pas :

  • il traverse en dehors de passage clouté et si par hasard il la joue à la Beatles, il ne va pas tenir compte de la couleur du petit bonhomme
  • il râle tout le temps pour un oui ou pour un non…

Mais avant de crier au scandale sur les réseaux sociaux ou de corriger de vous même votre temps pour afficher fièrement votre nouveau RP, je vais essayer de vous expliquer comment les courses labellisées par FFA sont mesurées et ensuite, on parlera un peu des montres GPS par elles-même!

En préambule, je voudrais préciser que je vais parler ici que des courses labellisées par FFA (Fédération Française d’Athlétisme) hors stade et sans parler des Trails (la question se pose moins en Trail dont on cherche rarement a comparer les temps entre eux comme les distances et les dénivelés sont rarement équivalent). Pour info vous pouvez retrouver la liste des courses labellisées sur le site de la Fédé à http://www.athle.fr .

915420758Les labels départementaux, régionaux, nationaux et internationaux sont attribués par la CNCHS (Commission Nationale des Courses Hors Stade) sur la demande des organisateurs qui va envoyer sur place des membres du CTM (Comité Technique de Mesurage) qui sont chargés de faire la mesure du parcours.

Le CTM reprend à son compte les méthodes préconisées à la fois par l’IAAF (International Association of Athletics Federations) et l’AIMS (Association of International Marathons and Road Races)

Mais en pratique ça se passe comment?

Alors c’est tout simple mais assez compliqué pour être précis. Le (ou les) contrôleur(s) de la CTM va réaliser le parcours indiqué par l’organisateur en vélo à une vitesse constante de 20 km/h et ainsi vérifier la longueur de la course (et modifier le point de départ ou d’arrivée si nécessaire).

Mais comme toute opération de mesure, il faut étalonner la « règle ».

compteurAvant de partir en balade, il faut étalonner le vélo et en particulier le compteur Jones sur une distance de 500 mètres avec un ruban métallique tendu qui est certifié faire exactement 500 mètres à 20 °C. Les 500 mètres seront donc ajustés en fonction de la température sur place pour tenir compte du facteur de dilatation du métal (au dessus de 20°C le ruban métallique sera plus long que 500 mètres et en dessous de 20°C il sera plus court).

Une fois les 500 mètres définis, le contrôleur va effectuer cette distance avec son vélo qui possède sur la roue avant un compteur Jones qui va compter le nombre de tour de roue à réaliser pour faire 500 mètres, et ceci 4  fois.

Cet étalonnage est réalisé avant et après la mesure de la course pour tenir compte du changement de température pendant le parcours, avec le changement de pression des pneus du vélo, etc…

C’est donc la moyenne des 8 fois 500 mètres qui sera pris en compte comme référence pour la mesure du parcours.

Le parcours en vélo

Le contrôleur est donc prêt pour réaliser le parcours en tenant compte de 3 points :

  • il restera toujours sur la chaussée
  • en prenant toujours le trajet le plus court
  • et en restant à la corde dans les virages à 30 cm des obstacles éventuels (trottoirs, etc,…)

Il va réaliser ce parcours 2 fois (si les deux mesures présentent un écart supérieur à 0,1 %, il sera effectué une troisième mesure). A noter que suivant le label demandé et la distance, les deux mesures seront effectuées par le même contrôleur ou par deux contrôleurs.

Dans le cas ou la distance ne correspond pas à la distance prévue pour la course, le parcours sera rallongé ou raccourci au niveau du départ ou de l’arrivée pour être conforme avec une marge d’erreur de 0,1 % en plus. Donc un 10 km labellisé va faire 10,01 km soit 10 mètres en plus…

Suite à ce contrôle un certificat est obtenu par l’organisateur certifiant la distance de sa futur course et ceci pour une durée de 5 ans (sans modification du parcours). Pour vous donnez une idée voici deux exemples : 10 km de Bois Grenier et Semi Marathon de Marchiennes.

Ah oui et pour ceux qui vont avoir le courage de lire ces deux certificats, une petite explication :

  • le point de départ et le point d’arrivée ne doivent pas être distant à vol d’oiseau de plus de 50% de la distance de course : pour un marathon, l’arrivée ne doit pas être à plus de 21,1 km du point de départ par exemple.
  • l’altitude du point d’arrivée ne doit pas être inférieur à l’altitude du point de départ de plus de 1 mètre par kilomètre.

Ces deux points expliquent pourquoi le temps réalisé sur le célèbre marathon de Boston ne peut pas être « officiel » pour un record du monde ou un record personnel.

Après cette longue explication, nous avons déjà trouvé la source de 0,1% de distance en plus sur le parcours…bon franchement c’est rien du tout…42 mètres sur un marathon…

Les deux vrais raisons de différences se trouve dans :

  • le coureur lui même : il est très difficile de prendre la trajectoire idéale comme réalisée par le contrôleur. En compétition à moins d’être devant dans le sas « élite », on va devoir faire des zig zag pour doubler des concurrents, aller chercher ses ravitaillements…et même dans les « grosses » compétitions pour lesquelles une ligne de 5 cm de large sur la chaussée matérialisera le parcours « idéal », il est difficile de la suivre du début à la fin (à moins d’être « l’idiot du village » qui ne va regarder que cette ligne en poussant les gens qui le perturbent dans son obsession)
  • la justesse et la précision de votre appli ou montre GPS.

gps-insight-logo-colorLe GPS ou Global Positioning System a été développé par l’armée américaine à partir des années 60 pour être pleinement opérationnel en 1995 avec 24 satellites à 30 000 km au dessus de nos têtes. Ce système permet depuis le début des années 2000 de localiser un point à plus ou moins 10 mètres pour les applications civiles.La Federal Aviation Administration américaine a publié en 2014 une étude sur la précision du GPS, qui parle d’une erreur inférieure à 3,351 mètres dans 95% des cas…c’est peu mais c’est source d’erreur…

Après il s’agit d’évaluer la justesse et la précision des différents appareils utilisés par les runners, je vous propose une étude publié sur le très bon site www.montre-cardio-gps.fr tous ne sont pas équivalent et vont assurer une nouvelle marge d’erreur dans la mesure de la distance de votre parcours…à ceci on peut ajouter que suivant les paramètres de mesure, la position GPS va être mesurée toute les 1 à 60 secondes en traçant des lignes droites entre deux points : pas de problème en ligne droite mais dans les virages ça peut faire des différences. Et pour terminer, à moins de courir sur une piste de décollage (et encore) l’environnement (arbres, immeubles, tunnels,…) pourra dégrader le signal GPS et donc sa précision)…Les fabricants de GPS estiment qu’il faut compter sur 1 % de marge d’erreur…

Bon tout ça pour dire que sur les courses labellisées par FFA, on peut faire confiance à la distance indiquée par les organisateurs et prendre les indications de nos montres GPS avec réserve.

La distance en plus ou en moins fait partie des aléas de la compétition, comme les conditions météo, les pauses « pipi »,…

En parlant d’aléa de course, à votre prochaine compétition, avant de crier au scandale en vérifiant votre montre, je vous propose de penser à Vanderlei de Lima, un marathonien brésilien que se fait attraper par un spectateur alors qu’il est en tête du marathon des JO d’Athènes et sur le point de le gagner pour finalement terminer avec la médaille de bronze :

J’espère que mes explications sont compréhensibles et vont vous permettre de mieux apprécier vos courses futures sans vous focaliser sur vos GPS.

En ce qui concerne les courses non labellisées c’est une toute autre histoire…avec surement la palme pour le RMC Run Tonic qui était de 7,5 km au lieu des 10 km annoncés, mais cela est une autre histoire…


Une réflexion sur “« Mais pourquoi dimanche dernier sur le Marathon de Tartanpion les 2 églises ma montre GPS me donne 43,01 km? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s