Marathon, réseaux sociaux et triche?

mike-rossi-family-2-674x506
Photo Mike Rossi

Un site internet américain, LetsRun.com, propose 100 000$ à Mike Rossi si il arrive à refaire le temps de 3:11:45 qu’il a réalisé sur le Via Marathon de Lehigh Valley en 2014 dans les 12 prochains mois. Il propose même des récompenses intermédiaires avec 10 000$ pour un marathon en dessous de 3:25, un 10 miles en dessous des 70 minutes ou un 5 km en dessous des 20 minutes…le tout évidement dans le cadre d’une course officielle.

Mais comment en est on arrivé là?

Toute l’histoire commence quand l’école du fils de Mike Rossi l’informe qu’elle ne peut accepter l’excuse de son absence pendant 3 jours pour aller voire son père courir le célèbre marathon de Boston 2015. Le finisher du marathon poste alors une réponse sur son profil Facebook, en soulignant la valeur éducative de ce voyage sportif qui va rapidement être partagée 32000 fois sur la toile et relayée par la presse écrite comme Today et People, et la télévision avec Fox News.

Cette soudaine célébrité va aussi attirer les petits curieux qui s’interrogent sur son parcours sportif. En effet pour obtenir un dossard pour le marathon le plus populaire des USA (avec celui de New York), il y a deux moyens : courir pour une oeuvre de charité après avoir récolté plus de 5000$ de don ou réaliser un temps qualificatifs (en fonction de son genre et de son âge) sur une autre course officielle l’année précédente.

Pour le marathon de Boston 2015, ce temps était de 3:25 pour Mike Rossi…et il a franchi la ligne d’arrivée en 4:01, une sacrée différence de niveau de performance. Une contre performance est toujours possible pour beaucoup de raison : le stress, une blessure, la fatigue,…

Mike Rossi lui même justifie ce chrono par une blessure au niveau de la hanche pour laquelle il a eu une infiltration de cortisone 10 jours avant le marathon et réalisé une IRM le lundi suivant.

Le problème est qu’avec internet, il est possible de facilement remonter dans le passé d’un marathonien. Mike Rossi a commencé à courir sur des courses officielles en 2013, la Broad Street Run (une semaine après l’acte terroriste sur le marathon de Boston qui l’a décidé departiciper à celui-ci dans le futur). Pour terminer les 26,2 miles d’un marathon en 3:11:45, il faut maintenir une allure de 7:19 par mile mais d’après le site Athlinks.com, il n’a jamais tenu cette vitesse sur des courses de plus de 5 miles. Son meilleur semi marathon a été terminé avec une allure moyenne de 7:41 et son second meilleur temps sur marathon (Philidelphie en 2014) est de 3:43:52…

Mike Rossi explique que son profil Athlinks ne reflète pas son niveau du fait que beaucoup de courses ont été réalisées avec des blessures diverses mais que ses performances à l’entrainement prouvent qu’il est capable de courir un marathon en dessous de 3:15. Sur son blog (qui est maintenant en mode privé), il explique qu’il a parcouru plus de 1600 km au cours de 18 mois précédent le marathon de Boston, soit environ 22 km par semaine…ce qui semble peu d’après les spécialistes qui parlent de minimum 50 km par semaine pour obtenir ce type de performance surtout après 40 ans.

Mais alors c’est peut être son temps de 3:11:45 réalisé sur le Via Marathon en Septembre 2014, qui lui a permis d’avoir un dossard pour Boston, qui est le problème.

Si on prend les tables d’équivalences de McMillan pour un marathon en 3:11:45 ont obtient 19:41 sur 5 km et 1:31:07 sur semi marathon : des temps qui semblent assez éloignés des meilleures performances de Mike Rossi avec respectivement 21:52 sur 5 km et 1:40:44 sur semi…alors que pour les coureurs ayant terminés ce jour là, le même marathon autour de son temps, la règle des équivalences de McMillan se vérifie.

La société s’occupant du chronométrage, Super Race Systems, confirme que la différence de 31 secondes entre le départ de la course (official time) et le passage du contrôle de départ (chip time) de Mike Rossi est une preuve que Rossi était au départ et à l’arrivée du marathon, ou du moins son dossard…

Et entre le départ et l’arrivée? Lisa Walkiewicz, la porte parole de Via Marathon indique à Newswire qu’en 2014 le Via Marathon n’avait que deux points de contrôle de passage : au départ et à l’arrivée, ce qui peut faciliter  la triche…mais en 2015 elle assure qu’il y aura au minimum 6 points de contrôle pour l’éviter.

De plus comme beaucoup d’autres marathons, le Via Marathon organise sur le même parcours et en même temps un marathon en relais de 5 coureurs, il est donc pas surprenant pour le public et les bénévoles de voir des gens commencer de courir au milieu du parcours…

hedidit_0Autre chose étrange, Mike Rossi avait pour habitude de raconter en détail ses courses sur son profil Facebook (qui est également passé en mode privé), ce qui n’a pas été le cas pour le Via Marathon, mais 10 semaines après pour le marathon de Philadelphie terminé en 3:43, il reprendra ses bonnes habitudes. Pour le Via Marathon 2014, il postera uniquement une photo de lui à l’arrivée avec la médaille sans mentionner son temps.

Sur son blog, avant le passage en mode privé, on pouvait lire dans son récit du marathon de Philadelphie 2014 qu’il était toujours dans les temps pour se qualifier une seconde fois pour Boston avant de devoir faire une pause aux toilettes au niveau du vingt-deuxième mile…mais une fois de plus en vérifiant ses temps de passage sur le site officiel, on peut s’apercevoir qu’il n’a jamais été dans en dessous des 7:50 par mile qualificatif avec 8:14 jusqu’au km 10, 8:10 jusqu’au semi et 8:17 au km 30

Photo par Us Candids
Photo par Us Candids

La dernière chose étrange est qu’à la différence des concurrents terminant un peu avant ou un peu après lui sur le Via Marathon 2014, Mike Rossi n’apparaît que deux fois sur les photos officielles de la course, et les deux au niveau de l’arrivée, mais aucune tout du long du parcours…

Pour LetsRun.com, il est indéniable que Mike Rossi a triché d’une façon ou d’une autre pour obtenir le dossard de Boston dont il rêvait depuis 2013. Le site propose de faire un don de 1000$ à l’oeuvre de charité du choix de Rossi si il a le courage d’admettre sa faute…

Personnellement, je ne sais pas si Mike a triché ou pas, mais il est vrai qu’il y a beaucoup d’éléments qui permettent de mettre en doute sa performance sur le Via Marathon!

La conclusion humoristique serait de ne jamais faire manquer l’école à vos enfants, c’est important pour leur éducation et ça évite de devoir se justifier; et utiliser les réseaux sociaux pour raconter sa vie à des avantages et des inconvénients, surtout si on a quelque chose à cacher.

La conclusion plus sérieuse est que la popularité actuelle de la course à pied et la mode du marathon dans les choses à faire avant ses 40 ans font que ce type d’actualité devient plus courante. C’est en opposition avec l’image populaire d’intégrité et d’humilité qu’on essaye de coller aux marathoniens mais il ne faut pas se tromper c’est dans la nature humaine…


6 réflexions sur “Marathon, réseaux sociaux et triche?

  1. les gars, c’est une histoire super simple. il a trinche, sans doute. tout lest elements sont la. on a verifie toutes les photos de tous les partipants et aucune surprise la… on a pas trouve mike rossi.

    J'aime

  2. Si on envoie un preuve d’un 3h11 sur marathon, on peut aussi avoir les 100 000$ ( je suis preneur même de 30 000$)
    Avec preuves sur 10km et semi officiels et piles dans la fourchette Mc Millan LOL

    PS : pour le même prix je fournis aussi les photos ou je suis en souffrance .-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s